"Something-we-can't-see-is-causing-us-to-die" books : pandemics and Canadian literature

Název: "Something-we-can't-see-is-causing-us-to-die" books : pandemics and Canadian literature
Variantní název:
  • "Quelque chose que nous ne pouvons pas voir nous fait mourir" : pandémies et littérature canadienne
Autor: Sparling, Don
Zdrojový dokument: The Central European journal of Canadian studies. 2021, roč. 16, č. [1], s. 79-92
Rozsah
79-92
  • ISSN
    1213-7715 (print)
    2336-4556 (online)
Type: Článek
Jazyk
Licence: Neurčená licence
Přístupová práva
přístupné po uplynutí embarga
 

Upozornění: Tyto citace jsou generovány automaticky. Nemusí být zcela správně podle citačních pravidel.

Abstrakt(y)
Pandemics have been a companion of Western literature ever since its beginnings in Ancient Greece three millennia ago. This article discusses the changing functions of literary pandemics over time, from a mechanism to set the plot going, through being a central character in the plot and a means of exploring human behaviour, to acting as a kind of “objective correlative” of society itself. In the course of this development, the agency behind pandemics moves from a divine being, to unknown and then natural causes, and finally to something disturbed in humanity itself. Against this background, the article the explores the main features of the large body of pandemic-related Canadian fiction (fifty books) that were published in the period 1974–2021.
Les pandémies font partie de la littérature occidentale depuis ses débuts dans la Grèce antique il y a trois mille ans. Cet article traite de l'évolution des fonctions des pandémies dans la littérature au fil du temps – comme mécanisme de mise en marche de l'action, comme personnage central de cette action et comme l'un des moyens permettant d'explorer le comportement humain, d'agir comme une sorte de « corrélatif objectif » de la société elle-même. Au cours de ce développement, l'agent responsable des pandémies est d'abord un être divin, puis des causes inconnues, puis des causes naturelles, avant d'être identifié comme étant un élément détraqué dans l'humanité elle-même. Dans ce contexte, l'article explore les principales caractéristiques du vaste corpus de romans canadiens liés à une pandémie (cinquante livres) qui ont été publiés entre 1974 et 2021.
Note
Appendix "Pandemic-themed Canadian fiction: 1974–2021", pp. 90-91