Voix identitaires et intimes dans Tout ce qu'on ne te dira pas, Mongo

Název: Voix identitaires et intimes dans Tout ce qu'on ne te dira pas, Mongo
Variantní název:
  • Discourses of identity and intimacy in Tout ce qu'on ne te dira pas, Mongo
Zdrojový dokument: The Central European journal of Canadian studies. 2019, roč. 14, č. [1], s. 63-75
Rozsah
63-75
  • ISSN
    1213-7715 (print)
    2336-4556 (online)
Type: Článek
Jazyk
Licence: Neurčená licence
Přístupová práva
přístupné po uplynutí embarga
 

Upozornění: Tyto citace jsou generovány automaticky. Nemusí být zcela správně podle citačních pravidel.

Abstrakt(y)
Écrivain migrant franco-canadien contemporain d'une sensibilité particulière, Dany Laferrière représente le Passeur, celui qui relie à merveille le paradigme identitaire de la terre natale, Haïti, et celle d'accueil, le Québec. Nous allons analyser les préjugés et les traits du Sud et du Nord, en insistant également sur les règles à respecter pour arriver à une acculturation réussie, telles qu'elles apparaissent dans le roman Tout ce qu'on ne te dira pas, Mongo. Nous nous pencherons sur les thèmes de prédilection de l'auteur : le retour chez soi, l'identité, la situation des immigrants, l'exil. L'amour déclaré au Québec et l'humour raffiné s'harmonisent d'une manière touchante dans la chronique de Dany Laferrière, véritable écriture de l'intime, de l'autobiographie, de la mémoire. Conçu comme un dialogue entre un jeune Africain récemment arrivé au Québec et le narrateur, figure exemplaire du maître sage et expérimenté, le roman contient aussi des analyses critiques de la société québécoise contemporaine, des notes, des observations et des extraits de ses chroniques radiophoniques. Nous montrerons quelles stratégies utilise l'auteur dans cet ouvrage atypique où l'identitaire et l'intime fusionnent d'une façon sincère et spécifique à l'écrivain haïtien.
Dany Laferrière, a contemporary Francophone Canadian migrant writer with a distinctive sensitivity, represents the Ferryman, the one who wonderfully connects the identity paradigm of his birth country, Haiti, with that of his host, Quebec. This article analyses the prejudices and the characteristics of the South and of the North, dealing as well with the rules that must be obeyed in order to reach successful acculturation, as they are presented in his novel Tout ce qu'on ne te dira pas, Mongo. It considers the author's favourite themes: return to one's homeland, identity, the condition of the immigrant, exile. The love declared for Quebec and the refined humour harmonize in a touching way in Dany Laferrière's chronicle, which is a true articulation of the intimate, of the autobiographical and of memory. Conceived as a dialogue between a young African recently arrived in Quebec and the narrator, the exemplar of the wise and experienced master, the novel also contains critical analyses of contemporary Quebec, brief notes, observations and extracts from his radio broadcasts. The article shows which strategies the author uses in this atypical work, where identity and intimacy fuse together in a candid manner that is characteristic of Laferrière.